Rosace de plafond : les différents matériaux

La rosace est un élément décoratif efficace pour briser la monotonie du plafond, elle sert également à habiller et à orner le point d’ancrage d’un lustre ou d’un luminaire. Elle peut s’adapter à tous les types d’intérieurs, des plus classiques aux plus modernes.

La rosace de plafond se décline en différents matériaux afin que chacun puisse trouver le modèle et le style qui conviennent à ses goûts, mais aussi à son espace et à sa décoration d’intérieur.

Parmi les différents choix de matériaux, on compte les rosaces en bois, les rosaces en plâtre/staff et les rosaces synthétiques (en polystyrène ou en polyuréthane).

En bois :

Élégante et très chic, la rosace en bois peut apporter de l’originalité et du cachet à votre espace intérieur. Elle coûte bien plus cher que les rosaces en plâtre, en polystyrène ou en polyuréthane étant donné sa rareté.

La pose de ce type de rosace est plus complexe, c’est pourquoi il est préférable de la confier à un professionnel.

En plâtre :

Facile à mouler, le plâtre/staff est un matériau qui offre plusieurs possibilités de finitions.

Les rosaces en plâtre sont faciles à personnaliser, cependant, elles ne peuvent malheureusement pas être démontées. Vous ne pouvez les avoir qu’en neuf et leur tarif est tout à fait abordable.

En polystyrène :

Les rosaces en polystyrène sont simples à installer et coûtent moins cher que les autres matériaux. Du fait qu’elles sont fragiles, ces rosaces ne supportent également pas le démontage.

En polyuréthane :

Solides et résistantes, les rosaces en polyuréthane ajoutent une touche esthétique remarquable aux espaces intérieurs. Elles peuvent également s’adapter à tous les styles décoratifs et types de peinture.

Ce type de rosace est très facile à déplacer, à transporter et à mettre en place. Elles présentent également l’avantage du prix par rapport aux rosaces en bois ou en plâtre.