Les dalles de plafond

Vos plafonds commencent à s’abîmer ? La peinture s’effrite et des fissures se dessinent ? Vous n’avez pas spécialement envie de vous lancer dans des travaux interminables pour remédier au problème et ne souhaitez pas opter pour une toile tendue ?

La solution idéale : les dalles de plafond. Voici nos conseils.

Les avantages des dalles, pour un plafond à moindre coût

Simples et rapides à poser, les dalles de plafond sont une solution peu coûteuse pour dissimuler un plafond abîmé, ou tout simplement pour le décorer. Outre le coût, les dalles de plafond ont de multiples avantages :
  • Des qualités décoratives, avec un rendu esthétique et moderne ;
  • L’isolation thermique et phonique, si votre plafond était mal isolé ;
  • Une grande maniabilité ainsi qu’une pose collée très simple et rapide à réaliser.

Plusieurs matériaux disponibles

Les dalles de plafond sont disponibles en différents matériaux ayant chacun leurs caractéristiques propres. Voici les deux matériaux les plus couramment utilisés :

Le Polystyrène :

Les dalles de plafond en polystyrène sont les plus répandues. Ce matériau étant léger, les dalles sont plus maniables et leur installation plus facile.

Plusieurs modèles sont disponibles sur le marché. Avec des finitions à effets talochés, crépis ou encore lisses vous permettant de marier le plafond avec la décoration de la pièce. Vous pouvez également les peindre à l’aide d’une peinture acrylique, cela apportera du cachet à votre plafond.

Le Polyuréthane :

Ce matériau est un polymère à haute densité, les dalles en polyuréthane ont donc plus de solidité, de durabilité et sont indéformables.

Ces dalles offrent la même facilité de mise en œuvre que celles en polystyrène, mais ont l’avantage d’une finition plus élaborée, avec des motifs fins contenant le plus souvent des moulures.

Ces dalles offrent un rendu final de grande qualité, ce qui compense leur prix plus élevé.

Notez que les dalles de plafond résistent mal à la chaleur, il est donc préférable d’éviter de les poser dans la cuisine. De plus, les matériaux contiennent ce qu’on appelle les composés organiques volatiles, qui peuvent être nocifs pour la santé.